GROS-PLANT de Nantes

Lien au terroir

Héritier d'une tradition viticole très ancienne, le vignoble nantais est l'un des plus grands de France au Moyen-Age. Il s'oriente vers des activités de distillation à partir du XVIème siècle, sous l'impulsion du négoce hollandais. Le cépage charentais folle blanche B, réputé pour sa finesse des eaux-de-vie qui en sont issues, s'étend alors et en supplante les cépages autochtones. Dans les conditions naturelles du Pays nantais, ce cépage révèle son aptitude à la production de vins blancs.

Le nom de "Gros Plant" apparaît pour la prmeière fois sur un écrit, daté de 1732, pour désigner ces vins, qui connaissent un grand succès dans l'Ouest de la France. Au milieu du XIXème siècle, alors que les activités de distillation du Pays nantais déclinent, le vignoble du "Gros Plant" couvre encore 20 000 hectares.

 

Grâce aux actions de promotion menées par la confrérie bachique des Bretvins, créée en 1948, et aux efforts du premier Syndicat de défense, constitué en 1951, le "Gros Plant du Pays nantais" est reconnu appellation d'origine vin délimité de qualité supérieure. Les vins acquièrent alors une notoriété à l'échelle nationale.

Dans la perceptive de produire des vins plus riches et plus complexes, les opérateurs adoptent un itinéraire technique de vinification particulier: la "méthode nantaise", qui consiste à maintenir les vins sur leurs lies fines de vinification pendant au moins un hiver sans aucun soutirage, savoir-faire né de l'habitude qu'avaient les producteurs de garder une barrique de leur meilleur vin sur les lies pour fêter les évènements familiaux du printemps suivant.

Le Gros Plant accède à l'AOC en 2011.

 

Le vignoble:

Les 550 hectares revendiqués en l'AOC GROS-PLANT-DE-NANTES s'étendent au sud vers le lac de Grand-Lieu, à l'ouest de Nantes en direction de l'Atlantique, ainsi que vers Vallet à l'est. Les sols sont composés de gneiss, de micaschistes, de roches vertes, de gabbros et d'amphibolites, en particulier.

Le cépage:

Implanté historiquement dans le Nantais, le cépage folle blanche est idéal pour cette appellation ligérienne, reconnue en AOC depuis 2011, au bouquet fleuri et à la texture gouleyante.

Les vins:

Le GROS-PLANT-DE-NANTES présente une robe pâle à reflets verts, même quand il est récolté mûr, il peut se teinter d'or avec quelques semaines de soleil en plus. Les arômes sont à dominante végétales, florale (fleurs blanches), avec parfois des notes minérales et des touches d'agrumes (pamplemousse, citron).

En bouche,c'est sans doute la proximité de ses vignes avec l'océan qui lui confère son côté acidulé avec une petite note citronnée et iodée. Quand il est élevé "sur lie", il finit sa fermentation naturellement, tranquillement et gagne en complexité aromatique, en gras et en rondeur.

Les conseils du sommelier:

On aime retrouver le perlant du GROS-PLANT-DE-NANTES avec une douzaine d'huitres de l'Atlantique. Mais il faut oser aussi l'ouvrir à l'apéritif, avec des dés de comté: il tiendra la route sans rougir. Servir entre 9° et 11°C.