MUSCADET

Lien au terroir

 

Une origine qui remonte à l’époque romaine.

 

Comme dans le plupart des régions viticoles françaises, la vigne a probablement été introduite dans la région nantaise par les Romains à partir du premier siècle avant Jésus Christ.

C’est avec le christianisme que la viticulture prend véritablement son essor du fait du besoin de vin pour l’office et pour remplir sa mission d’hospitalité. Ainsi, au VIème. siècle, Saint Martin fonde à Vertou une abbaye. Il plante de la vigne et organise ainsi le vignoble au sud de la Loire. Cependant, les invasions barbares – des Normands et des Bretons principalement – empêchent le développement paisible de la vigne du VIIème. au Xème. siècle. En 843, les Normands brûlent Nantes et le vignoble est totalement détruit. L’implantation définitive de la viticulture dans la région nantaise date des Xème. et XIème. siècles.

 

L’identité du vignoble se forge avec l’arrivée du cépage melon de Bourgogne (MELON B).

 

Le cépage actuel du MUSCADET est originaire de Bourgogne et de Franche Comté. Il s’agit du melon blanc apparenté au gamay noir à jus blanc. On trouve les premières traces écrites de ce cépage en Pays nantais au milieu du XVIIème siècle. Il serait arrivé avec des Bourguignons qui auraient apporté dans leurs bagages, vers 1635, un cépage aux feuilles rondes nommé le Melon. Le Melon B. s’est imposé définitivement après l’hiver 1709 particulièrement rigoureux qui a détruit une partie du vignoble.

Bénéficiant de condition économique favorables et sous l’impulsion du négoce hollandais, le vignoble s’est considérablement développé aux XVIème et XVIIème siècle avant de subir d’importantes destructions suite à la révolution française puis, plus tard à la crise phylloxérique.

 

Le Muscadet, une des plus vieilles Appellation d’Origine Française.

 

En 1925, 8 vignerons de La Haye-Fouassière pressentent que la garantie de l’origine de leur vin est indispensable pour le consommateur. Grâce à leur dynamisme ils obtiennent dès 1936 la reconnaissance par l’Institut National des Appellations d’Origine créé l’année précédente des appellations Muscadet « Sèvre et Maine » et « Coteaux de la Loire » en 1936 et Muscadet  en 1937.

Depuis la Seocnde Guerre Mondiale, le vin nantais est devenu un produit d'exportation et poursuit sa politique d'amélioration de la qualité. En 1954, le Gros Plant et la Gamay (en Cocteaux d'Ancenis) ont obtenu l'Appellation d'Origine Vin Délimité de Qualité Supérieure. Plus récemment, en 1994, l'AOC Muscadet Côtes de Grand Lieu à été reconnue en tant qu'Appellation sous régionale en Muscadet portant ainsi à 3 le nombre d'appellations sous régionales en Muscadet. 

L'AOC Muscadet Sèvre et Maine:

Elle couvre sur 23 communes la surface la plus importante du vignoble de Nantes, de part et d'autres des deux rivières constituant son nom, la Sèvre et la Maine. Elle date de 1936 et produit sur des sols d'une grande diversité composés de gneiss, d'orthogneiss, de granit, schistes ou gabbro, des vins d'une belle finesse où le fruit et la richesse du terroir s'expriment naturellement.

L'AOC Muscadet Coteaux de la Loire:

Elle est située dans la région d'Ancenis de part et d'autre de la Loire. Les vignes plantées parfois sur de jolis coteaux surplombant  le fleuve royal donnent des vins amples et minéraux.

L'AOC Muscadet Côtes de Grand Lieu:

Créée en 1994, se dessine aux abords de plus grand lac naturel de plaine de France. Situé au sud de Nantes sur des roches de type gneiss et de quelques terrains sableux, les Côtes de Grand Lieu sont des vins soyeux et délicats, parfois salins comme pour rappeler sa proximité de l'océan.

La mention traditionnelle "sur lie":

La plupart des Muscadets sont vinifiés "sur lie". Les lies fines (levures naturelles qui se déposent au fond de la cuve) vont nourrir le vin pendant son élevage. C'est ainsi qu'ils acquièrent leur richesse, leur complexité, leur gras caractéristique ainsi qu'une bonne aptitude à la garde. Mis en bouteille entre le 1er mars et le 31 décembre de l'année suivant la récolte, ils peuvent être commercialisés avec la mention "sur lie".

 

Les conseils du sommelier:

Les Muscadets invitent à passer à table ! Avec leur fraîcheur iodée naturelle, les trois AOC régionales accompagnent avec bonheur les fruits de mer. L'élevage sur lie leur apporte souplesse et rondeur sublimant les poissons de l'océan ou de la Loire tels que saumons grillés ou sandre au beurre blanc.

Pour surprendre vos invités, pensez à les servir en apéritif ou plus déroutant mais tellement harmonieux sur un plateau de fromages affinés (chèvres de Loire et comtés). Servir entre 9° et 11°C.

 

En 2011, trois appelations communales sont reconnues par l'INAO.

- Muscadet Sèvre et Maine Clisson

- Muscadet Sèvre et Maine Pallet

- Muscadet Sèvre et Maine Gorges

Ils offrent ainsi un haut de gamme authentique, fruit d'un vrai savoir-faire vigneron. Issus d'un élevage sur lie prolongé (18 ou 24 mois minimum), de faibles rendements et surtout expression de grands terroirs où le sous-sol s'exprime, les crus du Muscadet affirment leur rang de grands vins du Val de Loire.

Aujourd'hui (2016), sept appellations communales sont en cours de reconnaissance:

- Muscadet Sèvre et Maine Monnières-St Fiacre

- Muscadet Sèvre et Maine Château Thébaud

- Muscadet Sèvre et Maine Goulaine

- Muscadet Sèvre et Maine Mouzillon-Tillières

- Muscadet Sèvre et Maine Vallet

- Muscadet Sèvre et Maine la Haye Fouassière

- Muscadet Coteaux de la Loire Champtoceaux

 

Les conseils du sommelier:

Ces vins de grande gastronomie s'accordent idéalement avec des poissons nobles ou des viandes blanches crémées. L'intensité des vins permet aussi un étonnant et subtil accord avec les mets d'ailleurs en sucré salé ou légèrement épicés. Avec quelques années, osez-les avec des fromages comme les chèvres secs, beaufort ou le curé nantais. N'hésitez pas à carafer et à servir à 12°C.